Comprendre la douleur

Expliquer les divers types de douleur

Apprenez-en plus sur les divers types de douleur que vous pourriez éprouver et découvrez ce que signifie la douleur éprouvé.

Classement de la douleur

La communauté internationale de la santé a toujours eu de la peine à définir la douleur. L'International Association for the Study of Pain (IASP) propose la définition actuelle suivante : « expérience sensorielle et émotionnelle désagréable associée au dommage potentiel ou réel d'un tissu, ou décrite dans des termes similaires ». La douleur peut être aiguë et de courte durée ou chronique et de longue durée. La douleur peut être classée de nombreuses manières et bon nombre de ces classifications peuvent se chevaucher, mais les classifications couramment identifiées de la douleur comprennent les notions suivantes:

  • La douleur nociceptive est causée par des dommages corporels et exerce une fonction de protection. Parmi des exemples courants, on retrouve la douleur somatique comme la douleur articulaire et la douleur lombaire, puis la douleur liée aux blessures de sport et la douleur après la chirurgie.
  • La douleur neuropathique est causée par une blessure ou par un mauvais fonctionnement du système nerveux somatosensoriel. Cette douleur est créée par un dommage ou une maladie affectant une partie quelconque du système nerveux, souvent sans qu'aucun symptôme physique ne se manifeste. Elle est souvent décrite comme étant brûlante, lancinante et comme provoquant une sensation de picotement. Ce type de douleur tend à survenir dans les jours ou les semaines suivant une blessure corporelle, par fréquence et dans des intensités variées. Parfois, cette douleur ne provient d'aucune source et peut survenir de manière spontanée.

* Diagnostic différentiel : Douleur nociceptive et neuropathique. Bruce Nicholson, MD, 1 June 2006.

65 % des gens ressentent une douleur corporelle au moins une fois par semaine

Causes

La douleur ressentie dans notre corps tire son origine de diverses raisons. La douleur est rarement isolée; plus d'un mécanismes peuvent déjà être en oeuvre au moment où la douleur est ressentie. Par exemple, l'inflammation est un symptôme courant de douleur nociceptive, mais elle peut également être un symptôme de douleur neuropathique.

La douleur somatique et la douleur inflammatoire sont généralement causées par des dommages d'un tissu à la suite d'un traumatisme répété, d'une activité physique excessive ou de certaines parties du corps rarement ou mal sollicitées. La douleur neuropathique survient lorsque les nerfs sont eux-mêmes endommagés, dysfonctionnels ou abîmés et lorsqu'ils envoient, en conséquence, des signaux incorrects aux centres de la douleur.

La douleur nociceptive et la douleur neuropathique peuvent être aiguës ou chroniques. La douleur aiguë prévient le corps qu'il a été blessé comme lorsqu'on se brûle la main sur une plaque chauffante. Elle indique la présence d'une blessure. La douleur aiguë débute soudainement et ne dure pas longtemps, habituellement. Une fois la blessure guérie, la douleur disparaît. La douleur chronique est plus grave et dure plus longtemps; elle requiert les conseils d'un médecin pour un traitement quelconque.

* GSK Global Pain Index Research 2014 – full report p. 9

En savoir plus